Home > R&B/Soul > OYA NOIRE déesse Néo Soul de Brooklyn

OYA NOIRE déesse Néo Soul de Brooklyn

Le printemps nous offre les cerisiers en fleurs, la légèreté, la délicatesse … Quoi de mieux qu’une artiste qui reflète cette sensation ? OYA NOIRE …21 ans ! Neo-Soul, c’est la catégorie pour la reconnaitre. Entre le R&B et la Soul, c’est un genre que je définis en image. À chaque fois qu’on a envie de marcher pieds nus, la fenêtre ouverte, brûler de l’encens, écrire, c’est le type de musique à mettre. Je vois ce style comme plus libre, plus intime, plus introspectif que tout le reste.

Olivia choisit de prendre le nom d’une déesse des eaux pour tous les symboles qu’elle représente. Oya, c’est une déesse guerrière sauvage, une défenderesse des femmes, la patronne du leadership féminin. Passionnée, sans peur, sensuelle et indépendante. Puiser la force dans son nom d’artiste, c’est aussi ça se distinguer. Oya Noire est captivante !

D’origine Haïtienne, elle grandit avec le Kompa, la musique latine et a fait partie d’une chorale, qui l’a aidé à trouver sa voix. Elle décide d’arrêter l’université après 1 an, motivée par l’envie de suivre son instinct et de prendre en main son destin. Ses amies auront une grande place dans sa décision. Certaines vont partir en Californie à la recherche d’une autre vie ce qui va la motiver à vivre les choses maintenant. En Décembre 2013, elle perd sa meilleure amie, qui était l’une de ses plus grandes fans. Cette perte va tout changer pour cette artiste, qui à ce tournant de sa vie va décider de le lancer pleinement dans la musique.

Oya Noire, c’est la grâce et la classe. Elle est passée par tous les styles capillaires, afro, dreadlocks.. Il y a deux ans, elle décide de se couper les cheveux comme un nouveau départ, pour avoir confiance en elle. Je l’aime beaucoup, car elle nous ressemble. Passer du temps à se connaître pour être bien dans sa peau et finalement trouver une passion qui nous apporte le bien-être: la musique.

Ses morceaux donnent envie d’ouvrir notre journal intime et d’y écrire de nouvelles lignes. C’est très personnel. Elle parle d’amour, de peine de coeur et de tout ce qui l’inspire en écrivant les mots comme une poésie. Les films l’inspirent beaucoup, car dans sa musique, elle joue différents personnages. Des femmes fortes ou vulnérables. Ses inspirations: Erykah Badu, Lauryn Hill, Jill Scott.

oyanoire

« Je chante ce que je ressens, c’est ce que je partage avec ma musique. C’est ce qui est naturel pour moi, car je trouve que l’on perd l’essence des vrais sentiments. »

Le 1er projet Vday avait une démarche expérimentale. Elle se cherche, tâtonne, découvre sa musique. « Il y a une vibe d’amour, de liberté et de légèreté ». C’est une belle introduction si vous ne connaissez pas. « Le 2ème projet : Dangerousj’avais une idée plus forte de ce qu’étaient mes sonorités, plus de structure, un son plus attirant et mature. Dangerous est plus féminin, il permet de me découvrir plus habile. » Les instruments sont très présents et c’est presque un album fait pour le live.

« J’écris, je pratique pour ressentir ce que j’ai envie de faire. Je suis à l’aise avec moi-même, et j’essaye de trouver cet équilibre dans ma musique, avoir confiance en moi m’a aidée à apprécier qui je suis. Je suis quelqu’un de super chill et détendue. »

« Tout ce que je crée vient de mon âme et mon coeur, c’est plus grand que moi. »

Oya Noire nous emmène dans sa quête musicale en étant élégante et naturelle. Je suis 100% là pour ça et vous 🙂 ?

STAY HYDRATED

https://twitter.com/OyaNoireNYC

soundcloud.com/oya-noire

 

 

You may also like
JEFFSTASHBOX LE CREATIF DE BROOKLYN
HDBeenDope, découvrez sa vision du rap
THE DROPLET – SED
LATASHA ALCINDOR la bombe de brooklyn

Leave a Reply