Home > Hip-Hop > LES CHRONIQUES DE CHICAGO PAR MATT MUSE

LES CHRONIQUES DE CHICAGO PAR MATT MUSE

En 2017, tu peux partir en guerre contre ceux qui te disent que la ville de Chicago, ne détient pas le talent ! Matt Muse 24 ans : produit, rappe, enseigne…Cet homme originaire du sud de Chicago est à surveiller ! On entend beaucoup sur cette ville (La violence, les gangs…) Matt Muse lui, en est AMOUREUX et a envie de montrer une vision de Chicago que les médias ne montrent pas. Cette ville, elle a quoi de plus ? « La danse, l’argot, le style, les rappeurs: Common, Kanye.. » Matt Muse est reconnaissant envers Chicago, qui lui a appris à écrire, créer… « C’est de l’amour pur. »

Du son, il en a connu toute sa jeunesse, son père fait de la House, sa mère et sa sœur chantaient dans la chorale à l’église. Deux sons ont marqué sa jeunesse: BUSTA RHYMES « Gimme me some more » et « Put your hands where my eyes can see » . Les albums:  BE et Finding Forever de Common, Kingdom Come de Jay-Z, Late Registration de Kanye le motivent à se lancer pleinement dans la musique.

Il est soutenu par l’association DONDA’S HOUSE crée par Kanye et Rhymefest qui aide les jeunes artistes de Chicago. Il organise aussi des ateliers en tant que prof avec Young Chicago Authors, une association qui aide les jeunes à développer leur créativité. » La meilleure façon de donner pour moi, c’est à travers mon art. C’est ce que je suis capable de faire, en utilisant ma voix, mon talent. » C’est son action pour la communauté et c’est mortel ! 🙂

Avec son EP SIKK TAPE, Matt Muse nous plonge dans un film et raconte son histoire avec un regard cinématographique. 15319136_1315252845183121_4575579652945399789_n« Au départ, je voulais me lancer sur 15 chansons, mais j’ai préféré en faire moins. Ce projet signifie beaucoup pour moi. J’avais des doutes au début, mais j’y ai mis toute mon énergie.» À 24 ans, il tire déjà de nombreuses leçons: « Ne pas abandonner, poursuivre ses rêves, toujours garder son imagination ». Il dit du Hip-Hop qui lui a sauvé la vie et que des artistes comme Kanye lui ont redonné la force nécessaire pour garder la motivation.« Dans un premier temps, tu dois d’abord faire des choses pour survivre, pour après pouvoir faire les choses qui te plaisent. » Étudiant en communication corporate pendant 4 ans, Matt Muse a toujours travaillé sur sa musique à coté et a pu créer sa fanbase dès l’école.

« Avant j’écrivais des rimes pour impressionner les gens, mais forcer le public à t’aimer, c’est le contraire de faire les choses pour soi-même. Il faut écrire les rimes pour soi. Je sais que je suis aussi bon que les autres ». Matt Muse a travaillé pour développer son talent,  la grandeur de sa ville en matière de rappeurs ne lui fait pas peur.

« Je crois en ce que je fais, je ne suis pas impressionné par les autres et je vais représenter qui je suis à son maximum ! » 

Matt Muse est sûr de lui et je le kiffe :). Aujourd’hui, il se laisse pousser les cheveux comme un signe pour trouver la source de son pouvoir et ne pas être bridé par ce qu’impose la société. C’est une forme de liberté. Artiste à partager, car il est grand temps de faire de la place aux gens authentiques 🙂

La suite ici :

You may also like
anthony-white
ANTHONY WHITE – MUST HAVE R&B
THE DROPLET – DAVI AKEI
FEMDOT – PROMET DE FAIRE BRILLER CHICAGO
Ravyn fleurit en douceur…

Leave a Reply