Home > R&B/Soul > DARIUS SCOTT

Darius Scott, c’est l’homme réconfort de ma playlist ! Quand j’ai découvert son album YOUNG, je me suis dit qu’il était impossible de ne pas le partager sur Da Water. À seulement 26 ans et originaire d’Atlanta, Darius Scott est un artiste complet. Il a énormément voyagé : Nigéria, Ohio, Nyc, Dallas … Il a même vécu en France à Châtillon dans le cadre de ses études. Se découvrir, se laisser du temps, être ouvert, une liberté qui se retrouve dans sa musique et sa manière de créer. Son album YOUNG est une pure merveille.

« J’utilise le mot YOUNG pour l’idée du temps, le temps pour se découvrir, pour savoir ce que tu es, ce que tu veux être, tes sonorités… J’ai aussi le sentiment d’avoir été une vieille personne toute ma vie, même si j’ai l’air jeune, YOUNG représente aussi les musiques que j’écoutais en grandissant : Jazz, la musique Afro-Caribéenne, Gospel, R&B, Rap… :  » 

« Si Babyface jouait de la guitare, Raphael Saadiq faisait de la basse et Pharrell faisait de la batterie : c’est ce que représente « I DO » pour moi au niveau de la prod. J’ai essayé de le rendre le plus simple possible pour ne pas perdre l’histoire. Cette chanson parle de ma petite amie, mais pas que. Je pense que chaque personne amoureuse, peut avoir des difficultés à exprimer ce que l’autre représente. J’ai écrit cette chanson pour donner la perspective d’un homme sur ce qu’il ressent sur l’amour. » 

TUERIE, non ? J’ai écouté ce son 60 fois au moins … « Only a Queen can make a King, I ain’t lying » dit-il et je le crois ! Cette façon de montrer que l’autre apporte de l’énergie et tire l’autre vers le haut. C’est le titre pour les mariages !

Son histoire personnelle est marquée par beaucoup de questionnements dans sa quête de devenir un homme et sa recherche de spiritualité, cela se retrouve dans sa musique. « C’est ok d’avoir ses pensées sur soi-même et se poser des questions, si tu manques de confiance, si tu penses que tu peux être aimé plus, de dire à la personne avec qui tu es que tu veux être aimé plus… » Son histoire est très importante dans la direction de sa musique. Son père était pasteur à l’église et y consacrait beaucoup de son temps. Sans vraiment comprendre ce qu’il s’y passe et pour maintenir un lien avec son père il s’y rendit aussi souvent.

« Mon père avait 13 frères et soeurs et je me rappelle qu’ils étaient venus à un service à l’église et ils l’ont entouré et ont commencé à chanter. Cela a été l’une des choses les plus belles que j’ai jamais vue, rien que d’y penser, j’en suis ému. Je devais avoir 5 ou 6 ans et je me rappelle en avoir pleuré. De voir à quel point le son était magnifique venant de gens avec qui j’étais lié… C’est à ce moment que j’ai réalisé que la musique était en moi, dans mon sang et ce moment m’a fait réaliser que je voulais pousser plus loin dans la musique. »

Il y a un évènement qui va le pousser à explorer sa foi. Pendant son adolescence, son père qui avait aussi un service de catering va se retrouver brulé au 3e degrés et avoir une crise cardiaque. » Je me rappelle avoir prié auprès d’un Dieu que je ne connaissais pas vraiment. » Cette communion et cette demande d’aide pour sauver son père est un moment qui a marqué un tournant dans sa vie. « Ma foi en Dieu est venue comme pour beaucoup de gens, quand les temps sont difficiles, les difficultés… »

Son père sortira vivant de cette épreuve, mais va perdre tout ce qu’il avait construit. En honorant sa promesse, en passant plus de temps à l’église Darius Scott s’est aussi fait sa propre expérience. Il constate qu’il n’est pas toujours facile de poser des questions, d’apporter une autre réflexion, d’interroger les fondamentaux et d’avoir le soutien de l’église en tant que chanteur Gospel. En quête de spiritualité, il choisit en ayant toujours la foi de se distancer de l’instance religieuse et d’avoir une relation plus personnelle avec la religion, en l’appliquant chez lui. « Ma relation avec Dieu est beaucoup plus forte depuis que j’ai « quitté » l’église ». Dans cet album Darius Scott, créer un nouveau standard : celui de la réflexion et de l’ouverture d’esprit tout en restant croyant et cela se ressent à l’écoute de son album.

« Je veux que les gens sachent que j’ai plusieurs facettes, qu’ils entendent ma musique et qu’ils découvrent qui je suis à travers celle-ci. Qu’ils sachent que je crois très fort en Dieu et que je crois en moi. Assez pour essayer au maximum, quand j’écris ces chansons c’est au-delà de moi. J’écris pour que les gens découvrent les chansons et en tombent amoureux. Il m’arrive de les écrire pour moi, pour gérer une situation, car j’ai besoin d’une catharsis. Je veux qu’ils sachent que je suis vraiment la personne qu’ils ont à l’esprit quand ils écoutent ma musique. »

Même s’il y a des thématiques moins joyeuses dans ses morceaux Darius Scott souhaite vraiment parler de comment il surmonte un problème et ne pas avoir comme fil conducteur la tristesse. Son album représente parfaitement cet équilibre. R&B, Soul, influences Gospel, Rap, Darius passe d’un genre à l’autre avec une facilité qui me tue. Chanteur, compositeur, producteur, ingénieur son, inspiré par tous les genres ? Quoi de mieux que ça ! « C’est ce que je souhaite pour tous les nouveaux artistes et même ceux qui sont signés. Je souhaite qu’ils découvrent les choses qu’ils aiment le plus et qu’ils soient à fond. »

 Goooo Darius Scott ! Son nouvel album arrive très bientôt 🙂

 

STAY HYDRATED

Crédits : @guilletragant @nekibosh  @scpictures

Leave a Reply