Home > R&B/Soul > D.K. The Punisher

Donovan Knight aka D.K. The Punisher est un must have dans toutes les playlists nocturnes. C’est le beatmaker à surveiller. Vous ne l’avez peut-être jamais vu mais vous l’avez probablement entendu ! Tombé amoureux du son vers l’âge de 8 ans, son enfance est bercée par le Gospel, la Soul de Stevie Wonder à Jill Scott. D’ailleurs il cite Stevie Wonder Song In The Key Of Life comme un album clé pour lui :

Dans sa liste on trouve aussi le 1er album de Musiq Soulchild et Kanye « Through The Wire » ce sont les 2 projets qui ont changé sa vision du son. Originaire de Baltimore, il a récemment déménagé à L.A. ville qui l’inspire depuis qu’il a 16 ans avec comme motivation son amour pour les sons de l’ouest avec des artistes tels que PAC DIV, Dom Kennedy…

D.K. The Punisher réussi à créer les intrus idéales pour les ambiances de nuit, ses beats, c’est l’équilibre parfait entre la claque et la caresse. Dès qu’il fait nuit l’écoute de sa musique prend une autre tournure. Elle donne envie de se poser et faire de longues conversations, fumer pour les uns, chiller pour les autres. Il fallait en savoir plus sur cet homme qui nous tue sur chaque son !

Son CV ? Jill Scott, SIR, Anderson Paak, Mac Miller … Charismatique et talentueux, D.K. aime être en studio loin des projecteurs. « Ça ne me dérange pas d’être en coulisse, être sur le devant de la scène c’est beaucoup de pression, on doit souvent avoir une image publique. Rester derrière permet aussi de conserver le mystère. Un producteur tel que Just Blaze pour moi, est le juste milieu. Il peut se déplacer dans la rue, seul les vrais vont le reconnaitre. »

D.K. The Punisher fonctionne au feeling, à la vibe, à la bonne entente, c’est plus qu’un simple morceau, son envie c’est de créer un projet entier avec un artiste. Ce lien organique on le retrouve avec l’artiste SIR qu’il a rencontré dans un « songwriting camp » (lieu où l’on réunit des compositeurs afin qu’ils puissent écrire pour d’autres artistes) et qu’il côtoie depuis plus de 5 ans. « Lui et moi, c’est au-delà de la musique, on a vrai amitié ». On le ressens à l’écoute de leur musique, les deux artistes se connaissent, échangent beaucoup et les morceaux D.K. + SIR ne font qu’un :

Alors comment trouve t’on l’équilibre parfait entre une bonne prod et un artiste ?

« Il ne faut jamais oublier que l’on travaille sur leur projet, il faut mettre son égo de côté. Être producteur, c’est être le serviteur d’un artiste pour sa chanson, on ne peut pas forcer la vision. L’artiste devra vivre et soutenir ce projet en allant sur scène alors il faut se mettre au service de la qualité. Plus tu aides un artiste, plus tu amènes sa vision à la réalité et plus ils vont te donner en retour. Il arrive qu’il n’y ai pas d’alchimie avec un artiste et on ne peut pas forcer ces choses-là, je suis le flow. »

Il a une place de choix dans ce blog, car c’est aussi Mr THE CANVAS ! Si ce titre n’est pas dans votre TOP 10 après 0H alors fuyez …

« Pour l’anecdote, nous avons enregistré ce morceau en étant chacun des 2 côtés du pays. Au depart le son avait été pensé pour Kendrick Lamar mais finalement SIR a complété le son. »

D.K. The Punisher est un amoureux du genre. « On est dans une période où le R&B est valorisé. Un label comme RCA, fait beaucoup pour le R&B. SZA, H.E.R, Bryson Tiller, le R&B est de plus en plus présent. C’est le seul genre en Black Music qui représente la tendresse. Dans le Hip-Hop c’est beaucoup de sons où il faut être dur et personne n’a envie de l’être 24h/24h (rires) et surtout avec les femmes. En club, tu ne peux pas jouer du rap toute la soirée, tu as besoin d’une vibe différente, sinon cela devient ennuyeux. » 

Il fait partie des artistes qui on apprit à composer des beats par eux-mêmes via les logiciels à disposition « N’ayant pas les ressources, c’était la seule option, nous n’avions personne autour. J’ai aussi la chance d’être entouré de bons mentors qui m’apprennent beaucoup. » Aujourd’hui D.K. à pour vocation de se dépasser et des victoires professionnelles il en a. Son beat sur l’album de Jill Scott + titre composé avec SIR :

Une prod pour Justin Bieber avec le son « All That Matters » et il est aussi le DJ de SIR.

« C’est super fun, j’adore voir l’énergie de la foule, sentir la vibe. Je trouve que tu en deviens moins égoïste. Tu peux directement sentir l’énergie changer quand tu mets un morceau et cela me donne quelques clefs pour bosser le tempo en studio. »

D.K. The Punisher se laisse le temps de grandir. « Regarde il y a 2 ans, SIR n’était pas là où il est aujourd’hui’. Tout peut évoluer très vite et son ambition c’est « Au moins une chanson avec chaque membre de TDE. »

« Aujourd’hui n’importe qui peut être producteur, mais je pense qu’il faut être ouvert et se diversifier, avoir des compétences et être ouvert aux différentes manières dont tu peux faire un son. Beaucoup entendent quelque chose fonctionner dans les clubs et se disent : « Je veux faire exactement la même musique, » mais cela ne va pas forcément marcher si toi tu le fait et d’ailleurs pourquoi faire la même chose que les autres ? »

 JE LE KIFFE ! C’est vraiment l’un de mes favoris cette année. Fermez les yeux, D.K + SIR, D.K. + Tiffany Gouché = LA RECETTE PARFAITE. Ce que l’on doit savoir sur lui: 

« Je mets l’art au premier plan, pour moi c’est au-dessus de l’argent et tout le reste. Je veux maintenir la qualité »

Pardon ? D.K. The Punisher est mortel, passez le mot de Baltimore à L.A en passant par la France et n’oubliez pas de check son projet « FLOAT EP » !

STAY HYDRATED

You may also like
9 ARTISTES QUI SE CACHENT DERRIERE VOS FAVS – Part 1
GEMAINE
Go Ladies !!!!
TIANA MAJOR9

Leave a Reply