Home > Hip-Hop > Billy Dukes

Billy Dukes, qui est-ce ? C’est le producteur Londonien Intalekt (Ella Frank, Jay Prince…) et le rappeur Londonien (qui se définit plutôt comme un storyteller) GeeFree. C’est d’abord une cover qui m’a intriguée. Elle a été faite par Those Capable. Je l’ai trouvée magnifique et c’est ce qui m’a motivé à écouter ce projet. Intalekt dit de celle-ci qu’elle est spéciale : « c’est la connexion de deux personnes, deux styles de vie, deux mains créatrices (avec un passé différent) qui s’unissent pour créer quelque chose de spécial. Those Capable ont cru en nous et compris notre rêve. »

Wow … Alors il fallait écouter ! Quel style de musique se cache derrière ces mains ? Est-ce du rap ? Du R&B ? MIEUX encore, c’est un album extrêmement soulful : The Intervention. À mes yeux, c’est un MUST HEAR ! C’est beaucoup de fraternité, une amitié et un beau projet HIP-HOP !

Tout commence d’abord par une rencontre, car ils ont toujours été fans l’un de l’autre et représentent la même ville. GeeFree à propos d’Intalekt : « Je me rappelle avoir dit à un ami que je le trouvais incroyable et que j’aimais sa musique et plus tard, ce même ami est venu me trouver pour me dire que lui aussi aimait ce que je faisais et qu’il m’a entendu sur ce son :

et qu’il voulait qu’on travaille ensemble. Dans un premier temps il s’agissait d’une collaboration, on était loin de faire un duo et de créer Billy Dukes. C’était lui en tant que producteur et moi en tant que rappeur, pour avoir une chanson qui allait se retrouver sur l’un de mes projets. »

Après plusieurs morceaux, l’alchimie semble indéniable et devenir un duo devient une évidence. De conversation en échanges, de débats autour de leur enfance et de la société à là où ils en sont aujourd’hui. Se chercher et savoir quel est son rôle dans le monde à l’amour de la musique, de souvenirs à écrire leur vérité qui vient du coeur… Ils se comprennent et se complètent. Tout ça, c’est ce que l’on va entendre sur cet album. Leur envie ? Ramener un groove, une sensation qu’ils pensent perdu quand on écoute de la musique et qui fait son essence. Billy Dukes veut élever les consciences et le sentiment de bien-être. Ils sont passionnés et en mission pour leurs croyances. Je trouve ça MORTEL ! Cette fraternité, cette écoute entre les deux artistes marche très bien et se ressent sur cet album.

Un titre m’a eu, c’est : Pledge Allegiance. J’ai trouvé ce morceau puissant et délicat à la fois. Une belle ouverture pour lancer ce projet :

Intalekt dit de ce titre qu’il s’agit de : « la bande originale pour la liberté, un appel au secours, une chanson de la confirmation de sa propre identité. » « C’est une chanson très forte et on a tout de suite su ce qu’on voulait en faire C’est une chanson spéciale et pas que pour la musique. Elle traite de trouver ce qui est vrai pour toi, ta vérité et c’est le but de The Intervention. C’est un hymne pour être soi-même, une confirmation de ta libération. »

GeeFree : « C’est une chanson spéciale, on voulait être sûr de commencer en force. Je ne sais pas si vous savez mais, c’est la première fois qu’Intalekt pose. C’est un incroyable producteur et il a produit tout l’album. Il a été d’accord pour rapper sur tout le projet. C’est mon couplet favori d’Intalekt, car pour moi, il donne le ton pour tout l’album. Avec la phrase d’ouverture : « I pledge allegiance to the sound of the real… » C’est une manière de dire : « on sait que nous sommes nombreux (à se battre pour les mêmes causes), que c’est dur mais Pledge Allegiance (prête serment) à ce qui est vrai, la musique, la vérité et d’une façon ou d’une autre, on y arrivera. » Quand on dit : « Last call for the chosen ones », c’est une manière de dire : « Si tu veux vraiment te donner à fond (dans ce qu’on revendique) c’est ta dernière chance car, nous allons emporter toute la culture avec nous, » c’est une chanson spéciale pour nous et on a beaucoup à dire à ce sujet. »

Intalekt : « On est dans une phase où l’on sait ce qui est vrai, on veut le partager et le mettre en scène de façon à ce que les gens puissent le comprendre. C’est une manière de montrer aux gens comment être vrai envers eux-mêmes, et cela au-delà de la musique. L’intention première (avec cet album) n’était pas de faire de la musique pour chiller, il fallait être sûr que la musique soit quelque chose avec laquelle GetFree pourrait aussi écrire dessus. Il aime le Jazz mais en même temps il y a un élément sombre qu’il aime dans le son et je voulais donner vie à cela. J’aime aussi faire en sorte que ce soit varié. L’album peut aller de son comme :

ou être bouncy comme le titre Chill. »

Billy Dukes parle d’une envie de « pousser la  culture » :

Intalekt : « C’est important pour nous de tirer la culture musicale vers le haut et quand je parle de culture, je parle de celle que je connais: la culture noire. Elle est populaire, sur le devant de la scène et je pense que la représentation est importante. C’est une manière pour nous d’encourager les autres et de se dire: continuons nos efforts, pour cette culture. »

GeeFree : « Il y a un sens de la responsabilité dans cette phrase. En tant qu’individu, on souhaite faire en sorte de pousser la culture en avant et l’emmener là où elle n’a jamais été et dans des endroits où les gens ne peuvent la nier. Où les gens, autres que nous ne peuvent pas se l’approprier. Il y a plusieurs niveaux dans la musique, nous sommes dans un contexte où le son Soulful n’est pas forcement mis en avant. Nous avons envie qu’il soit respecté et je ne pense pas qu’il le soit. Nous et d’autres essayons de le faire. L’une des raisons principales pour laquelle on a bossé ensemble, c’est qu’on avait tous les deux cette passion, cette compréhension du rap UK, qui était loin d’être perdue. On trouve beaucoup de rap dur, hardcore et c’est cool… mais on ne voyait pas de sous-genre pour le Uk HipHop, pour le UK Soul et c’était le plus contrariant. Il y a beaucoup de gens talentueux et on quand on dit qu’on veut pousser la culture, c’est qu’on s’est dit aussi que beaucoup devaient édulcorer leur son, faire de la musique qu’ils n’aiment pas forcément faire mais qui va attirer l’attention et à nos yeux, c’est un tort. Pousser la culture en avant, c’est faire la musique que tu a vraiment envie de faire et aller plus loin dans le son, les instruments, la Soul, le Hip-Hop, la fusion des deux et en faire quelque chose de magique. »

Pousser la culture noire pour Billy Dukes, cela se manifeste par l’importance d’être soi et de ne pas s’en excuser. C’est un devoir pour lui donner plus de visibilité.

Aérien, relaxant, mélodieux… Billy Dukes, c’est avant tout des amoureux de la vibe Soulful. Leur musique me fait presque penser à Dela et Blu & Exile. Est-ce qu’il y avait une envie de recréer cette atmosphère ?

GeeFree : « C’est la musique qu’on aime créer, on écoute ce style aussi et c’est naturellement qu’on fait ce genre de musique. J-Dilla par exemple, nous a beaucoup influencé, comme le monde entier. On avait envie que les gens ressentent la musique. On vit dans une génération de playlist plutôt qu’une génération d’albums et on ne voulait pas que les gens aient envie d’extraire un son, mais plus qu’ils aient envie d’écouter tout depuis le début jusqu’à la fin. Je pense qu’on a produit quelque chose de cohérent. Quand tu prends l’avion, quand tu chill, quand tu te détends…C’est un voyage et on avait envie d’emmener les gens avec nous. »

Intalekt précise aussi l’envie de se démarquer des influences et d’exister en tant que groupe à part entière : « Mon travail en tant que producteur était aussi de faire en sorte que GeeFee soit à l’aise pour écrire car il est très méticuleux sur les sons, et s’il est heureux ça me donne le sentiment du travail bien fait. »

Si vous êtes un amoureux de la musique, il a quelque chose à saisir dans cet album. Quelque chose qui va vous faire de l’effet. C’est un album pour l’introspection et avec lequel vous pouvez traverser des phases importantes de votre vie. Chaque parole compte. Prenez le temps de le découvrir. C’est le mélange parfait entre deux personnalités, deux hommes qui se complètent et se sont mis à nus. Il ne s’écoute pas uniquement pour le son mais pour tout ce qu’il dégage. C’est le genre d’album qui encourage les hommes à converser. Il est important pour les oreilles et pour le coeur.

Gooo Billy Dukes.

STAY HYDRATED

Crédit (cover) : Those Capable

Crédit : IG / Kay.ibrahim

Spotify

Apple

Tidal

Twitter – Billy Dukes